AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 if you're reading this, it's too late (max)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: if you're reading this, it's too late (max)   Ven 20 Fév - 23:37


ariana grande | one last time
so one last time
i need to be the one who takes
you home
○ ○ ○
Ce soir, vous deviez sortir. Ce soir, tu devais faire semblant d'être en couple avec elle alors que tu savais pertinemment que ça tournerait mal. C'est con, c'est clair mais c'était comme ça. C'est juste que depuis que t'as fait le con, vous vous supportez plus. Ou alors, vous faites ça pour éviter d'en parler. Dans tout les cas, ce soir tu devais la récupérer et faire mine d'être le petit-ami parfait aux yeux des paparazzis et des fans. Quedalle, tu savais que vous tiendrez pas longtemps cette mascarade. Déjà que vous avez bien du mal à vous supportez devant les écrans, alors derrière c'est encore pire. Pourtant, tu savais que tu devais y arriver. C'était pour votre bien mutuel après tout. Pour votre promo et tout ce petit baratin. Et dire que tout ça n'aurait jamais commencé si vous n'aviez pas décidé de vous foutre ensemble. Ou tout simplement, si t'avais pas décidé de l'abandonner dans votre lit. Quatre mois déjà que vous faisiez semblant, quatre mois que vous vous engueuliez parce que vous vous supportez plus. Et ce soir, vous deviez encore une fois prétendre vous aimez comme des fous. A vrai-dire, toi tu l'aimais encore. Mais, ça tu lui avoueras pas. Tu lui as assez fait du mal comme ça et faire l'indifférent c'était mieux pour elle. Du coup, quand t'es arrivé en voiture devant chez elle, tu lui as juste envoyé un "je suis là" histoire de pas attendre comme un con. Le plus dur arriverait d'ici peu, tu le savais. Et il fallait survivre toute la soirée. Heureusement que tu pourrais manger, si jamais ça tournait mal, t'aurais qu'à t'étouffer avec un plat mexicain.


Dernière édition par Rick Lancaster le Sam 21 Fév - 2:20, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: if you're reading this, it's too late (max)   Sam 21 Fév - 1:56

Staring at the bottom of your glass
Hoping one day you'll make a dream last
But dreams come slow and they go so fast
© credits bobmorleygifs + passenger
□ □ □

Je suis là. Ses trois mots qui autrefois t'aurait rempli de bonheur n'était à présent qu'un simple moment de silence qui faisait que ton coeur, ton coeur qui avait tellement vécu, redouttait. Tu sais que tu n'as pas le choix, tu dois continuer de faire comme-ci tu était heureuse, depuis quatre mois maintenant ton métier fait partie de ta vie. Tu joues tout le temps. Seulement quelques personnes ne savent la vérité, nottament tous ceux qui travaille sur la série et qui peuvent observer comment Rick et toi vous ne faites pas ce que vous faisiez avant. Il n'y a plus de petit sourire voler entre deux scènes, de rire à une de ses blagues, de toi qui volent sa chaise entre deux prises pour l'énerver. Non, maintenant si tu n'es pas avec Raffe ou Gia, tu es dans ton trailer et tu essayes d'ignorer tous les regards qui te sont jeter. Tu voudrais tellement tout arrêter, l'oublier, mais cela est impossible. Tu sais que cette masquarade ne pourra pas continuer longtemps, les magazines à pottin on déjà commencer à en parler, comment vous ne faites que vous crier dessus chaque fois qu'on vous voit en public ou encore comment quand vous êtes ensemble, vous semblez distant. Après tout comment pouvais-tu jouer la demoiselle heureuse avec une personne qui avait simplement décidé de partir sans rien dire au milieu de la nuit. Comment devais-tu vivre avec cela. Et maintenant, maintenant non seulement devais-tu jouer la comédie à l'écran, mais tu devais le faire en tout temps. Cela avait bien été que les potins n'avaient pas semblé remarquer que vous n'habitiez plus ensemble, mais tout de même, tu savais que cela n'était qu'une question de temps. Temps avant que le public ne découvre les mensonges ou encore que tu ne sois plus capable de faire ce jeu qui te tuait tranquillement. Te regardant une dernière fois dans le mirroir, tu prends ton sac à main ainsi que ton manteau de cuir et tu sors tranquillement pour voir sa voiture dans l'entrée. Autrefois, cela t'aurais rempli de bonheur, aujourd'hui cela ne fait que te remplir d'un sentiment que tu voudrais oublier. Tu rentres dans la voiture, sans rien dire, regardant droit devant te dissant que tu n'as pas à lui parler sauf si cela est nécessaire. Alors qu'il démarre la voiture et fait son chemin dans les rues de Los Angeles, tu tournes la tête vers son visage. Pendant deux secondes tu te prends à te dire qu'il est magnifique, lui et ses cheveux battant dans l'air qu'apporte la vitesse et les fenêtres ouvertes, mais tu sors cela de ta tête rapidement. Il t'a laisser, tu t'es réveiller dans un lit froid avec la moitié de votre commode vide à cause qu'il avait tout prit ses choses. Tu ne l'oublieras jamais, tu aimerais te dire que tu lui pardonneras jamais, mais tu n'es pas certaine de cela. « Alors tu as pris la réservation où ? » Ta voix est douce, essayant de cacher tes émotions ne voulant pas avoir à en dire plus que tu ne le devais pour sembler heureuse.


Dernière édition par Max Dorian le Dim 22 Fév - 2:49, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: if you're reading this, it's too late (max)   Sam 21 Fév - 2:19


ariana grande | one last time
so one last time
i need to be the one who takes
you home
○ ○ ○
Son parfum. A peine était-elle rentré dans la voiture que son parfum t'envoûtais. Ce parfum dont autrefois tu étais fou, aujourd'hui tu devais le détester. Pourtant, t'y arrivais pas. Son parfum t'attirait. C'est dingue ce qu'un simple parfum pouvait te rappeler à quel point t'étais débile. Démarrant donc ta voiture dans le silence, ce silence il aurait pu durer très longtemps. Cela ne t'aurais pas autant dérangé en fait. Ca t'évitais de l'entendre, ou encore devoir la regarder. Cela t'évitais aussi de paraître désagréable ou nonchalant. Fallait dire aussi que les tournages ils ont changés depuis que vous êtes en froids. Autrefois ils étaient marrants les tournages mais maintenant, c'est distant. Les tournages d'avants ils te manquent c'est certain. Parfois, t'aimerais retrouver ces moments où tu courrais après la blonde pour l'attraper et la faire rire pendant des heures. Maintenant, t'es vide. T'as plus l'envie de t'amuser sur le tournage, t'as juste envie de bosser et c'est tout. « Alors tu as pris la réservation où ? » Sa voix si douce. Aargh, ça t'énervais déjà. C'est pas elle qui t'énervais, c'était toi. Ne quittant pas la route des yeux, tu soupiras finalement. « J'ai pensé qu'il serait judicieux d'aller au Bottega vu qu'on avait l'habitude d'y aller avant. » Tu te souviens de ces moments où vous alliez à ce restaurant mexicain. Vous mangiez comme quatre et vous étiez mort de rire pendant tout le repas. Tu t'étais dit que ce restaurant permettrait peut-être de remettre un peu de crédibilité à votre "couple". Faut dire qu'en ce moment, les potins se doutent de certaines choses. Et à chaque dispute en public, c'est de pire en pire. A croire que votre coup de pub se disperse peu à peu. « Enfin, histoire qu'ils se posent moins de questions à propos de nous et qu'ils nous laissent un peu tranquille... » Continuant de rouler, tu voyais déjà la rue du restaurant se rapprocher du trajet. Aller à ce restaurant mexicain n'était pas une si mauvaise idée que ça à condition que vous ne vous engueulez pas comme vous en avez l'habitude. C'est pourquoi, tu ne pus t'empêcher de souffler -  « Faut-il déjà qu'on s'engueule pas en public. »
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: if you're reading this, it's too late (max)   Dim 22 Fév - 2:48

Staring at the bottom of your glass
Hoping one day you'll make a dream last
But dreams come slow and they go so fast
© credits bobmorleygifs + passenger
□ □ □

Tu essayes de contrôler tes émotions. Tu sais très bien que laisser parraître tes émotions face à lui ne font que du mal à toi même. Après tout, lui, il ta laisser, il a décidé qu'il ne voulait plus de toi près de lui. Tu avais été brisé à cause de lui et maintenant tu devais faire comme-ci de rien n'était, comme-ci tout était parfait alors qu'en vrai tu voulais simplement te mettre en boulle et laisser tout tomber, oublier. Non, tu devais non seulement le voir sur le plateau, mais aussi dans ta vie personnelle et cela ne faisait que te blesser, te tuer petit peu par petit peu. Ton regard était posé sur lui, tes mots sortant rapidement, doucement. Tu voudrais ne pas être porter à lui parler sauf quand cela n'était qu'une nécessité innévitable, mais voilà que tu en étais incapable. Malgré toute ta haine envers lui, il t'était imposible de l'oublier complètement. Ses mots, ses sourires, son toucher. Tout restait imprimer dans ta mémoire et tu aurais simplement voulu complètement oublier cela, oublier que cela était possible. « J'ai pensé qu'il serait judicieux d'aller au Bottega vu qu'on avait l'habitude d'y aller avant. » Tu retients un sourire, tournant ta tête vers la fenêtre afin que si son regard se pose sur toi, il ne te voit pas sourire à tous ses souvenirs que tu as en toi. Tu aimerais bien ne pas sourire en passant aux nombreuses soirées dans le restaurant, mais tu en es incapable. Une nostalgie s'installe en toi, une nostalgie qui ne fait que te briser un peu plus qu'avant. « C'est une bonne idée... » Tu n'essayes pas de dire plus, cela ne sert à rien. « Enfin, histoire qu'ils se posent moins de questions à propos de nous et qu'ils nous laissent un peu tranquille... » Un rire se retient de tes lèvres. Tu sais très bien que le calme n'était pas dans votre vie. Tu étais habitué à présent, c'était pas ce que tu préférais, mais depuis plusieurs années maintenant que cela était arriver et ce succès si rapide qui avait fait de ta vie ton rêve avait fait en sorte que les caméras planquer à tout moment sur toi n'était à présent qu'une norme dans ta vie. « Le jour qu'ils nous laisseront tranquille sera le jour que les poules auront des dents. » Pendant quelques secondes, tu tournes la tête vers lui et tu te prends à penser que cette conversation, malgré la tension qui était entre vous deux, était normal. Rien de mauvais ne se dissait, malgré le fait que vous ne parliez de rien très important, tu ne peux t'empêcher de penser que cela est normal, que cela n'est que vous deux qui parle normalement comme vous le faisiez si souvent auparavant. « Faut-il déjà qu'on s'engueule pas en public. » Tu ne réponds pas, cela ne sert à rien. Tu retiens ton commentaire qui voulait rouler de tes lèvres. Préférant ne pas commencer cela, sachant très bien que si vous commenciez cela allait se terminer par toi qui quitte la voiture et qui marche jusqu'à ta villa et tu n'as pas l'intention de marcher dans ses souliers. La voiture s'immobilise tranquillement devant l'entrée du restaurant. Aussitôt, il est sorti et tu prend quelques secondes pour contrôler tes émotions, heureusement aucun papparazzi ne semble à l'horizon sachant très bien que lorsque vous alliez sortir cela allait être une autre chose. Ouvrant la porte de la voiture, tu mets ton meilleure sourire et te dit à toi-même à voix basse. « Et que la comédie continue. »
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: if you're reading this, it's too late (max)   Dim 22 Fév - 3:39


ariana grande | one last time
so one last time
i need to be the one who takes
you home
○ ○ ○
Tu te demandes si c'est mieux d'espérer que ce trajet en voiture se termine assez vite ou au contraire, si elle devait durer de bonnes heures. Avais-tu la force de l'affronter et devoir prétendre être en couple avec elle ? Dans tout ça, tu ne pensais à toi et tu n'osais pas te mettre à sa place. A vrai-dire, tu savais qu'elle ne méritait pas ça et si ça ne tenait qu'à toi, tu te serais complètement éloigner d'elle, histoire qu'elle puisse t'oublier. Seulement, le monde du showbizness c'est autrement. « C'est une bonne idée... » Pour une fois qu'elle te contredisait pas. D'ailleurs, c'était très rare que vous ne vous engueuliez pas et que vous sembliez discuter normalement. Comme avant du moins...« Puis, j'avais envie de manger mexicain. » Tu voulais détendre l'atmosphère, au moins durant le dîner. Si vous pouviez éviter une engueulade ça serait bien même si, ça relèverait d'un effort surhumain et ça tu le savais. Vous avez des milliards de fois essayer de manger ensemble comme des personnes amoureux mais, c'était trop. Fallait toujours que l'un dise à l'autre quelque chose qui n'allait pas et POUF, l'illusion d'un couple parfait disparaissait. « Le jour qu'ils nous laisseront tranquille sera le jour que les poules auront des dents. » Pas faux. Tu ne pouvais acquiescer avec un léger soupire qui en disait long. Avant, ça te déranger pas spécialement qu'ils te courent après pour une photo de couple ou encore pour te demander si vous alliez avoir plus de scènes qu'avant. Maintenant, c'est différent. Qu'on parle de toi, ça te dérange pas mais qu'on te parle d'elle et de toi, c'est pas pareil. « Et on sait tout les deux que ce jour n'arrivera pas avant longtemps... » Tout aurait pu être si simple mais non. Tout le monde sait pourtant que la vie n'est pas facile alors pourquoi tu pouvais pas t'empêcher d'en avoir l'espoir qu'elle l'aurait été ? Si elle l'avait été, ça aurait été trop simple hein ! Immobilisant la voiture après un énième soupire de ta part, tu sortis de la voiture pour ensuite venir vers ta prétendue "petite-amie". Posant ta main sur la sienne, tu l'entrelaças à la tienne comme vous le faisiez auparavant. Vous faisiez beaucoup de chose auparavant, des trucs cul-cul, des trucs marrants, bref vous faisiez des trucs qui vous rendaient heureux. Quelle ironie de savoir que désormais, vous faisiez des trucs par obligation. Tu posas un regard vers la blonde et tu croisas ton regard. Tu ne pus t'empêcher un pincement au coeur. Et merde ça y est, tu recommences. « Tu viens ? » Agir normalement... C'est ce que tu devais faire mais plus vous avanciez vers l'entrée du restaurant plus t'avais des craintes sur ce rendez-vous. Ca allait mal finir, tu t'en doutais déjà. Pourtant, tu rentras tout de même dans le restaurant, main dans la main avec Max avant de vous diriger vers l'accueil. « Bonsoir, j'ai réservé une table pour deux au nom de Lancaster. » Sourire aux lèvres et yeux pétillants, tu jouais le rôle. Après tout, tu n'étais pas acteur pour rien, hein ! Sans attendre, la jeune femme vous emmena à votre table. Après vous avoir installé, la serveuse vous lança un regard, attendant patiemment votre commande. « Tu veux boire quoi, chérie ? » Chérie... Si seulement tu pouvais le dire réellement... C'était difficile la vie d'acteur et tu en faisais l'expérience ce soir-même.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: if you're reading this, it's too late (max)   

Revenir en haut Aller en bas
 
if you're reading this, it's too late (max)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» "LXArray::LitDans(XFILES) Error occur when reading table".
» [résolu] URGENT ! erreur ouverture fichier h13 après blocage système
» LATECOERE Late-380 et 381 : ce qu'il faut avoir lu ou vu
» LATECOERE Late-611 Achernar : ce qu'il faut avoir lu ou vu
» O'Connor Joshua ~I wanna touch you but it's too late~ //TERMINEE/

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: FELL DOWN THE RABBIT HOLE :: FICHES-
Sauter vers: